Blog

Visualisez sur cette page l’ensemble des articles à parcourir en lien avec Triomix

Tripack… une aide au plogging

On entend souvent… Tripack, ah oui, le projet du sac !

Mais dans le projet, le sac de Tripack c’est la partie émergée de l’iceberg, l’outil qui permet de faire la collecte, celui que l’on reçoit quand on a atteint un certain niveau sur le jeu et que l’on fait partie de la Triade. 

Car Tripack c’est avant tout un jeu vidéo destiné à favoriser le « plogging » cette collecte de déchets que l’on retrouve un peu partout et que l’on peut faire en marchant, en courant, ou simplement au fil de l’eau.

C’est en tous cas le scénario imaginé par les élèves de l’école centrale de Lyon, qui ont pris en charge dans le cadre de leurs études, le projet initié lors du TriOMix. 

Inspiré du célèbre Pokemon Go, Tripack, ce sont trois jeux : Trinder, Bikompost et Paper Bin qui invitent à se questionner sur le tri, et à gravir successivement les étapes vers un tri 100% malin.  

Si le confinement a eu raison de la fabrication du sac qui devait être fabriqué au FabLab, les scénarios eux ont été imaginés par les 5 élèves qui ont travaillé sur le projet.

Une partie du code a été créé sous Java et un story-board et une vidéo réalisée par le groupe. Cela permettra de confier le projet à un nouveau groupe à la rentrée 2021 a priori en partenariat avec une entreprise qui souhaite s’investir dans le développement de l’appli.

A suivre….

TriOMix… et après ?

Il y a un peu plus d’un an s’achevait TriOMix, 3 jours de sprint créatif sous une chaleur digne torride. Après cette première phase, le trio qui pilote TriOMix (Citeo – Centrale Lyon – Métropole de Lyon) a lancé le 5 février dernier, la phase d’incubation, avec Erasme, le Living Lab de la métropole de Lyon.

Bien que le premier confinement aie ralenti le processus, ce sont finalement 46 prises de contacts qui ont pu avoir lieu,  20 contributeurs potentiels recensés, 11 entretiens téléphoniques réalisés et 6 porteurs potentiels identifiés. 

Parmi eux, quelques-uns ont participé au MIX Lyonnais, montrant d’une part tout l’intérêt de cette démarche pour la collectivité, et d’autre part, à quel point la communauté des mixeurs contribue à faire vivre les projets. D’autres, séduits par les projets –souvent complémentaires des leurs- sont venus enrichir la communauté initiale.

Certains porteurs ont commencé leur incubation dès septembre au sein du dispositif d’innovation ouverte porté par Erasme. Parfois seuls, parfois en binôme avec des entreprises du secteur du déchet ou d’autres partenaires, enrichissant là encore,  l’écosystème nécessaire à l’aboutissement de chacun des projets.

A suivre….

Mandala et Circular Hub, les conciergeries intelligentes

Extrêmement plébiscité lors de sa présentation en juillet 2019, le projet Mandala a fait des émules. D’autres idées sont venues l’enrichir en cours d’année scolaire, portées par 5 groupes de Centraliens de Lyon, qui lors d’une semaine intercalaire dédiée à l’intelligence collective, ont « hacké le local poubelles » pour en faire un lieu de convivialité. 

5 projets ont ainsi vu le jour, dont « Circular Hub » assez proche du projet Mandala.

Comme Mandala, Circular Hub inscrit l’économie circulaire dans les quartiers et au pied des immeubles ou plutôt des résidences. Il a pour vocation non seulement de rassembler tous les déchets en un seul lieu mais aussi d’être un lieu de convivialité, créateur de liens entre les habitants du lieu auxquels il propose par exemple de faire du sport ou du compost.

Les élèves-ingénieurs ont même prévu d’ajouter des jeux pour enfants.

Une vidéo est en cours de réalisation sur ce projet et un porteur de projet s’est positionné sur Mandala.

On vous en dit plus  très vite….

Pourquoi un starter TriOMix ?

Organisé 6 mois après le TriOMix, le TriOMix starter du 5 février 2020 avait trois objectifs :

  1. La restitution du TriOmix à un écosystème d’acteurs concernés par la thématique ;
    qui ont pu revivre le MIX (la chaleur en moins) grâce à la diffusion du film réalisé lors de l’évènement de juillet mais aussi, des prototypes et des équipes.
  2. Le lancement de l’incubation avec la présentation du processus, et l’organisation d’ateliers permettant l’identification de porteurs de projets susceptibles de prendre ou de reprendre les prototypes, de se les approprier puis de réunir autour d’eux une équipe-projet.
  3. L’identification d’une communauté inspirée par le sujet, réunissant toutes les parties prenantes du secteur des déchets (élus, professionnels du déchet, bailleurs sociaux, fabricants de matériel, acteurs de l’évènementiel, etc…)  afin d’entourer les porteurs et de permettre la maturation, mais aussi le développement, puis l’expérimentation, et enfin le financement des projets

Plus de 50 personnes avaient répondu à l’appel. 

TriOMixeur actifs ou simples curieux, ils ont pu, chacun dans leur domaine de compétence, contribuer à poser les premières pierres de cette communauté qui devrait grossir au fil des MIX, l’enrichissant de nouvelles compétences, toujours dans cette logique de coopération et de partage.

Suivre Triomix

Articles récents

Who's next ?

TriOMix vous inspire ?
Vous souhaitez accueillir TriOMix au sein de votre collectivité et mobiliser des équipes pluridisciplinaires pour améliorer la place des déchets au sein de celle-ci ?

Contactez-nous !